L’ACTA et l’APCA créent la SAS API-AGRO

La plateforme API-AGRO a été mise en place en février 2016 dans le but d’améliorer l’interopérabilité et les échanges de données d’expertise qui gravitent autour de l’agriculture, notamment pour faciliter l’évaluation des systèmes agricoles. Cette plateforme offre une approche basée sur les API (Application Programming Interface) permettant le partage de données avec des règles de diffusion et d’usage claires. Cette mise à disposition facilite la réutilisation des données de références dont une grande partie des instituts techniques agricoles et la réalisation d’applications mettant en œuvre ces données pour répondre à des besoins réels.

Au-delà des instituts techniques agricoles, le cercle s’élargit

L’Acta, les instituts techniques agricoles et les Chambres d’agricultures (APCA) ont décidé de structurer et de pérenniser cette démarche « Data » en créant une société dédiée SAS API-AGRO. Cette nouvelle initiative pragmatique et ambitieuse vient conforter les partenariats entre les deux réseaux au croisement des problématiques des filières, des territoires et du numérique. Elle vise à répondre aux enjeux de fluidification des données en les mobilisant dans des raisonnements multicritères (en lien avec la multi-performance) et multi-échelle (génétique animale ou végétale, données à l’échelle de la parcelle ou du troupeau, ou de l’exploitation(s), données territoriales ou filière pour les acteurs du secteur).

Cette société, créée ce jour, a pour ambition de mettre à disposition des données techniques et des fonctions de calcul des instituts techniques agricoles, des Chambres d’agriculture et des partenaires (privés et institutionnels) qui souhaiteront bénéficier de la visibilité et de l’opérationnalité de cette plate-forme. Diffusion publique (Open), Usage réservé à des réseaux internes et Services sont les 3 axes du développement de la société.

Des données aux nouveaux services dans l’intérêt des agriculteurs

Plusieurs actions visant à convaincre les utilisateurs potentiels sont programmées et ambitionnent d’apporter des réponses originales à l’agriculture française : identification de nouveaux besoins lors de barcamp, développement de nouveaux services lors d’hackathons et incubations avec le soutien et l’accompagnement de la société de projets prometteurs.

Jacques LEMAITRE, président de l’Acta, les instituts techniques agricoles

Tous les instituts techniques agricoles sont engagés avec dynamisme et ambition dans la valorisation des technologies et du numérique depuis plusieurs années.
Les 10 recommandations des instituts techniques agricoles pour favoriser l’accès aux données pour la recherche et l’innovation en agriculture viennent de paraître dans le livre blanc rédigé par le Réseau Numérique & Agriculture de l’acta (http://acta.asso.fr/numerique).
API-AGRO est une réponse concrète de la recherche & développement collective pour être en mesure d’être plus efficiente et représentative du monde agricole et proposer des services innovants fiables qui apportent de la valeur ajoutée répondant aux besoins des agriculteurs».

Sébastien WINDSOR, président de la SAS API-AGRO, président de la Chambre d’agriculture de Seine-Maritime et président de Terres Inovia,

La plateforme API-Agro va permettre de faciliter les échanges de données techniques ainsi que leur analyse et créer de nouveaux outils d’aide à la décision ainsi que de nouveaux services. Au travers de ces outils, les agriculteurs auront une meilleure connaissance de leurs pratiques agricoles et de l’impact sur leur exploitation :

  • Conseils précis permettant l’optimisation du temps de travail, en limitant le nombre de saisies en allant chercher les données à la source (laboratoires, logiciels d’enregistrement des pratiques, factures…)
  • Gestion des cultures en pilotant les apports d’engrais, lutte contre les maladies en intégrant des exemples de mesures déjà mises en place et enregistrées (données météo locale, prévisions, images satellites..) afin de délivrer un conseil plus précis permettant de viser l’optimum tant économique qu’environnemental De plus les masses de données collectées pourront aussi enrichir et servir à la recherche, ciblant les problématiques liées à des régions ou des territoires et facilitant l’accès aux données déjà enregistrées

Guy VASSEUR, président des Chambres d’agriculture (APCA)

  • Les agriculteurs sont des acteurs de l’économie et de la transition numérique. Ils valorisent, produisent, analysent des données pour faire face à la complexité de l’agriculture.
  • La plateforme API-AGRO représente un levier de compétitivité pour les filières, elle permet de soutenir les parties prenantes dans la montée en puissance sur la donnée et son utilisation.
  • Les Chambres d’agriculture et les Instituts sont les deux acteurs majeurs du développement agricole. Ils doivent répondre aux enjeux d’aujourd’hui et de demain. C’est pourquoi, il était nécessaire de structurer cette politique des données et de répondre ainsi aux enjeux futurs.

Documents :
Communiqué de presse
Annexe au communiqué de presse
Présentation de la conférence de presse